Roma, Liberta Eterna



Bonjour à toi futur membre de mon harem. Ici Donna Segreti qui te parle, alors ouvre grand tes oreilles ou plutôt tes yeux car tu me liras jusqu’aux petites heures du matin. Je suis connue ici, ce n’est pas toi qui pourra changer ça! Je suis un peu comme cette fille, aux USA, Gossip Girl, mais je suis mieux qu’elle. Le secret, ça me connait, les guerres aussi. Ne cherche pas à connaitre mon identité, tu ne la trouveras pas. Je ne suis pas ta sœur, ni ta cousine, ni ton amie ou même ta petite amie, je ne suis personne que tu peux connaître. Cependant, moi je te connais. Je connais ta vie sur le bout des doigts et je connais aussi tout ce qui t’entoure. Tes secrets, impossible de les garder, je serai ta pire ennemie ou même ta meilleure amie… Qui sait? Détruire une réputation, ça me connait. Oh, j’allais presque oublier, des informateurs, j’en ai partout, alors soyez discret si vous ne voulez pas que votre joli minois apparaisse sur mon site. Bien entendu, je suis quelqu’un de ta communauté, mais qui? Tu ne le sauras pas, alors fait attention à toi.
Je sais que tu m’adores déjà.
Bisoux, Donna Segreti!



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 I Fall In Love With You.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Elyabella Carcierro
Miroir, miroir, qui est la plus belle?
Je suis ton Admin don't play with me !
avatar

AVATAR (c) : : Stainlessheart
AGE DU PERSONNAGE : : 17 ans
ETUDES/PROFESSION : : La photographie
Messages : 114
Date d'inscription : 29/10/2009

Viva la Vida (:
RELATIONS:
SENTIMENTS:

MessageSujet: I Fall In Love With You.   Sam 6 Fév - 21:57


I fall in love with you...

    Le soleil brillait déjà bien haut dans la vallée et jamais il n’avait été aussi puissant selon la belle Italienne qui venait tout juste de ce réveiller et qui sirotait un verre de jus d’orange en chemise blanche, devant sa grande baie vitrée. Elle avait passé une bonne partie de sa nuit à prendre des photos nocturnes, c’était sûrement ses plus belles qu’elle avait prit depuis ses débuts. C’était sûrement à cause qu’elle se sentait vivre depuis quelques temps. Elle était tout simplement rayonnante. Une fois le verre vide, elle se dirigea vers sa chambre pour s’habiller, d’une jupe en jean et d’un haut blanc. Elle laissa sa chambre en bordel avant de chercher ardemment la petite boîte que Noah lui avait donné, elle contenait sa bague de fiançailles, qu’elle évitait de porter lorsqu’elle allait en cours, surtout que son cousin ne l’aimait pas… Bref, une fois qu’elle la trouva, elle l’ouvrit sortit la bague de son écrin et passa une chaîne au travers avant de ce l’accrocher au cou. Si elle ne pouvait pas la mettre dans son doigt, elle la mettrait ailleurs! Bref, elle chercha aussi ses clefs, son sac, son appareil photo, son permis de conduire et ses lunettes de soleil. Une fois choses trouvées, elle partit vers le stationnement sous-terrain de l‘immeuble pour prendre sa voiture et aller en ville… Enfin plutôt en cours. Une fois dans le stationnement, elle sourit au gardien, placota un peu avec lui avant de venir s’installer derrière le volant de sa voiture. Elle inséra la clef dans le démarreur et tenta de démarrer en vain. Elle frappa le volant de la voiture puis elle sortit, en claquant la porte. Elle était vraiment de mauvaise humeur. Elle regarda le gardien, lui sourit et marcha rapidement vers la rue, regardant les passants, cherchant un taxi… Il fallait dire que dans sa condition, c’était beaucoup plus prudent. En étant la cousine d’Elio Capone, ça lui créait certains problèmes et ce n’était jamais bien sûr de ce promené seule dans la rue. Elle prit donc le premier taxi qui passait. Il la descendit près d’un arrêt d’autobus puis elle monta en évitant le regard des gens. Évidement, elle avait mieux plusieurs bracelets à son poignet, tellement qu’ils cachaient très bien son tatouage de famille.

    Depuis son plus jeune âge, Elyabella n’avait jamais aimé la guerre, elle préférait la paix, mais c’était plus fort que elle, l’action, le fait de sentir une arme contre sa peau, c’était assez horrifiant. Elle n’avait qu’une seule bonne raison pour que la paix revienne à Rome, c’était le décès de ses parents. Elle avait vu ses parents se faire tuer et C’était le pire souvenir de toute sa vie, heureusement qu’elle avait un amoureux extra, qu’elle aimait énormément. Bref, le bus s’arrêta brusquement, la tirant de sa rêverie, elle se pencha pour voir se qui se passait, elle vit, au travers le pare-brise, un homme, qui se tenait debout devant l’autobus, pointant une arme. Elle frissonna puis elle se leva rapidement avant de demander au chauffeur d’ouvrir la porte. Il refusa. Mauvais choix, la demoiselle haussa un sourcil et lui sourit avant de dire :

    ELYA : « Écoutez moi, si ça vous tente de recevoir une balle dans la tronche, N’ouvrez pas la porte, si ça ne vous tente pas, ouvrez! »

    Le conducteur ouvrit la porte et laissa Elyabella sortir, évidement, elle ne faisait pas ça pour se faire tuer, ni même pour se montrer courageuse, c’était plutôt qu’elle connaissait le jeune homme qui tentait d’attaquer le bus, elle sortit et marcha en direction de lui, d’un pas énervée. Il baissa son arme et recula, en voyant la demoiselle, non pas qu’elle faisait peur, mais parce qu’elle était la nièce adorée d’Enzo. Elle salua le chauffeur de bus de la main et attrapa le jeune homme par le bras en lui parlant calmement. Elle ne voyait pas l’utilité de l‘engueuler. Elle regarda l’heure et découvrit avec horreur qu’il ne lui reste que 15 minutes avant le début des cours. Elle sourit au jeune homme et lui demanda de l’amener à l’école, ce qu’il fit, voulant éviter de ce faire sermonner. Évidement, durant le trajet, Elyabella en profita pour remettre un peu de gloss et se rafraichir. Une fois face à l’école, elle sortit, rapidement, ne prenant même pas le temps d’admirer le paysage comme elle avait l’habitude de faire. L’architecture de l’école était assez ancienne, ça rappelait les vieux temples romains. Il y avait une tonne d’élève qui fumait dehors, oubliant que la cloche allait sonner, sans oublier que le temps passait rudement vite. Elya’ sortit son appareil photo, prit quelques photos avant d’entrer dans le bâtiment et de ce diriger, silencieusement, vers la salle de photographie où elle ferait développée ses photos qui lui étaient si précieuses. Elle posa sa main sur la poignée et entra dans la salle, blanche, qui était… Vide?!?! À cette heure il y avait des cours habituellement. Bon, tant pis, elle aurait la paix. Elle retira ses chaussures, se retrouvant nue pied dans la classe et marcha jusqu’à une porte noire, qui menait à la salle de développement. Elle y entra, alluma la lumière rouge puis elle s’installa pour développer son film après avoir vérifier que la porte était bien fermée, elle ne voulait pas être dérangée… Enfin… Une seule personne pouvait la déranger…

______________________________________


    I Can Be A
    Memories.
    Administratrice
    Don't play with me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah A. Volpeda
Deteste moi,je suis un capone
«Une vie, deux famille, un baiser échanger, tout va changer.»
avatar

AVATAR (c) : : K-Kwette
AGE DU PERSONNAGE : : 20 ans
ETUDES/PROFESSION : : Etude d'avocat
Messages : 79
Date d'inscription : 03/02/2010

Viva la Vida (:
RELATIONS:
SENTIMENTS:

MessageSujet: Re: I Fall In Love With You.   Dim 7 Fév - 21:45

Assez tôt ce matin là, retentit dans l'appartement de Noah un bruit de dispute violente qui avait surement lieu entre la femme de l'appartement d'à côté et soit son petit ami, soit un de ses amants. D'habitude, Noah aurait été de très mauvaise humeur d'avoir été réveillé si tôt, mais aujourd'hui, ce fut avec le sourire qu'il releva la tête de son lit et s'appuya sur ses coudes. Il fallait s'attendre à avoir pour voisin des gens particuliers quand on habitait dans un appartement d'un quartier comme celui de Noah. Effectivement, celui ci était réputé pour être un quartier riche où l'on y faisait beaucoup la fête, une ambiance qui ne dérangeait pas vraiment Noah, au contraire. Sa voisine se disputait souvent avec les hommes de sa vie, que Noah avait comptabilisés à cinq pour le moment. Le premier, son petit ami officiel - ça se voyait parce qu'il avait les clés de l'appartement lui aussi et qu'elle ne paraissait pas craindre de s'afficher avec lui - son amant principal, celui qui venait le lundi soir et le jeudi après-midi et qui avait lui aussi une femme - Noah le savait grâce à quelques conversations entendues, non pas qu'il les ai espionnés, mais personne ne pouvait rater ces gens là quand ils parlent. Ensuite, il y avait un autre homme qui venait exclusivement le matin et qui désirait ardemment que la femme quitte son petit ami pour lui - surement celui qui avait causé cette dispute - un autre qui n'apparaissait que le week-end et qui offrait beaucoup de cadeaux à la demoiselle, et enfin un dernier, très jeune, qui ne faisait que sonner à la porte, et c'était la dame qui sortait et qui l'accompagnait on ne sait où. Noah avait appris tout ça à force de temps, même sans le vouloir. C'était le genre de femme qui exposait sa vie sans qu'on ne le lui demande, et Noah en était comme victime, même s'il s'en moquait un peu. A vrai dire, il se demandait surtout comment une femme aussi peu attirante pouvait avoir quatre amants. C'était une chose qui le dépassait.

Il pensa alors à sa propre petite amie, une femme magnifique qui lui avait tapé dans l'œil dès le premier jour à l'université. Elyabella avait la peau claire, des yeux noisette et de doux cheveux bruns. Elle était la plus belle femme que Noah est vu, ou bien était-ce l'amour qui lui faisait dire ça ? Non, elle était vraiment très belle. Et surtout, oui surtout, elle avait un caractère en or. Chaque instant passé à ses côtés étaient magnifiques, car tout ce qu'elle touchait devenait plein de joie et d'amour, comme elle. Pour Noah, Elya était la femme parfaite, et il savait qu'il l'aimerait toute sa vie. Il c'était d'ailleurs fiancés sur une plage, au clair de lune, et Noah savait qu'il ne regretterait jamais d'avoir arrêté sa vie passé, où les femmes étaient nombreuses et où les sentiments étaient rares, pour rester à jamais avec elle.

Noah pensait donc à elle lorsqu'il entendit une porte claquer, ce qui le tira de sa rêverie. Il se redressa donc et regarda l'heure. Il était un peu plus tôt que l'heure où il se levait d'habitude, mais il décida de se lever quand même. Il sortit de sa chambre et ouvrit un placard de la cuisine. Il en sortit de quoi manger et alla s'installer sur la table, en allumant la télé. Il n'y avait rien de bien intéressant le matin, alors il mettait le plus souvent des chaines de musiques. Lorsqu'il eut finit de manger, il débarrassa la table et alla à la salle de bain, sans pour autant éteindre le téléviseur. Il alluma le robinet et se regarda dans la glace. Il mit ses mains dans l'eau froide et s'en passa un coup sur le visage. Puis, il ouvrit la douche et alluma l'eau. Il entreprit de se laver et ressortit trente minutes plus tard, tout propre. En se regardant à nouveau dans la glace, Noah pensa à la journée qui allait suivre. Il allait surement la passer à l'université, avec sa fiancée. Il sourit à cette pensée réjouissante qui éclairait considérablement sa journée.

Il finit donc de se préparer dans la salle de bain - brossage de dents, de cheveux, etc... - et alla dans son dressing. Il s'habilla rapidement et passa par le salon pour attraper son porte feuille, ses clés et son manteau, posé négligemment sur une chaise. Une fois sortit dehors, Noah regarda le temps qu'il faisait. Un grand soleil brillait dans le ciel, et pas un nuage n'arrivait à l'horizon. Le visage éclairé par le soleil, Noah se dirigea vers sa voiture, une belle porche grise métallisée, avec l'intérieur en cuir noir, et il monta dedans, démarrant le moteur, direction l'université. Au bout d'un quart d'heure de route à travers les bouchons, il arriva enfin à son lieu de destination. Il avait cours seulement une heure plus tard, mais il avait voulut venir plus tôt pour voir Elya. Il savait très bien où la belle se trouvait, car elle y était dès qu'elle pouvait. Sa fiancée avait une passion intarissable pour la photo, et on la retrouvait toujours dans la salle de photos, à développer où travailler les portraits qu'elle avait pris un peu plus tôt sur son magnifique appareil, dont elle était très fière. Noah alla donc dans la dite salle et la trouva vide, avec une paire de chaussures sur le sol. Il sourit, car il savait à qui elle appartenaient. Il regarda donc la porte de la salle rouge et su qu'Elya était dedans. Il enleva donc son manteau et ouvrit doucement la porte en espérant qu'elle n'avait pas commencé à développer des photos, que la lumière du jour pourrait gâcher.

Dans la pièce, on voyait tout en rouge, à cause de la lumière spéciale pour le développement des photos. Noah apperçut sa petite amie qui s'affairait près d'une table et s'approcha d'elle par derrière. Une fois arrivé à sa hauteur, il posa ses mains sur ses hanches et sa tête sur l'épaule droite d'Elya pour lui faire un bisous dans le cou. Il lui demanda alors :

    Noah __ « Coucou ma belle. Tu vas bien aujourd'hui ? »


Il tenait la femme de sa vie dans ses bras, la seule pour qui il avait eu envie d'arrêter de faire des bêtises et de flirter avec toutes les jolies femmes qu'il voyait, et lui, ne pouvait en être qu'heureux. Peut importait maintenant qu'il se soit un jour sentit mal, avec elle, seule une sensation de bien intouchable le pénétrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I Fall In Love With You.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Roma, Liberta Eterna :: « L'arte di vivere » :: Les salles de cours :: La photographie -